Les parasites intestinaux

Les parasites intestinaux, plus communément appelés les vers, sont très communs chez les chiens et les chats. En fait, la majorité de nos petits animaux en sont atteints dès les plus jeunes âges. Les larves des vers ronds sont transmises par la mère, par le placenta ou le lait maternel chez les chiots et par le lait maternel chez le chaton. Donc, les chiots peuvent avoir des vers dès l’âge de 2 semaines et les chatons dès l’âge de 4 semaines. Les autres façons de se contaminer sont aussi en avalant des œufs de vers, présents dans les selles d’animaux infectés (les chiens adorent se mettre le bout du museau sur les selles des autres chiens lors des promenades), ou bien en avalant des proies (quel chat digne de ce nom ne chasse pas?). Les puces peuvent aussi transmettre des vers plats. Certains parasites intestinaux peuvent contaminer l’humain. Il est donc très important de traiter tous les jeunes animaux le plus tôt possible et d’établir avec le vétérinaire un programme préventif adéquat. Il faut aussi bien nettoyer l’environnement (ne pas laisser traîner les selles sur le terrain) pour éviter des contaminations subséquentes.

Les puces

La puce est certainement le parasite externe le plus commun que l’on retrouve chez nos animaux domestiques. C’est un petit insecte piqueur de couleur brune qui se déplace très rapidement sur le corps. Les puces sont particulièrement abondantes vers la fin de l’été et à l’automne. Cet insecte peut causer des démangeaisons, des inflammations et des infections cutanées, particulièrement chez l’animal qui est allergique aux piqûres de puces. Les puces peuvent aussi transmettre des vers plats et certaines autres maladies. Seule la puce adulte vit sur l’animal. Elle pond des œufs qui se développent dans l’environnement et lorsque le cycle se termine la puce adulte retourne sur l’animal. Le cycle peut être très long, ce qui cause la difficulté à se défaire de ces parasites. On devrait donc traiter tous les animaux de la maison pour une période minimum de 4 mois.Heureusement, de nombreux produits sont maintenant très efficaces pour contrôler ces insectes. Fini les vaporisateurs pesticides malodorants qu’il faut appliquer toutes les semaines. Votre vétérinaire pourra établir avec vous un programme de prévention ou, si jamais votre animal est déjà parasité, vous aider à régler le problème avec un produit sécuritaire pour votre chien et votre chat.