phone-icon450-834-5563    map-iconRawdon

 

 

Saviez-vous qu’au Canada, il y a plus de 15 000 cas de vers du coeur qui ont été rapportés, dont plus de 1300 au Québec. Il faut aussi savoir que les canidés sauvages ainsi que des millions de chiens n’ont jamais été testés dans ses statistiques, mais peuvent très bien être porteur et répandre cette maladie.

Le ver se loge dans le cœur et les artères pulmonaires et il peut atteindre jusqu’à 30 cm de long. Il peut y vivre de 5 à 7 ans. Un moustique qui a préalablement piqué un animal infecté pourra ensuite, en piquant un autre chien lui transmettre des larves qui évolueront sournoisement pour se multiplier. Les vers adultes produisent alors de milliers voir des milliards de vers microscopiques (les microfilaires). Ceux-ci seront aspirés par un maringouin. Ce moustique pourra ensuite inoculer un autre animal ou le même animal une seconde fois.

Seul le test de dépistage spécifique (prise de sang) permet de savoir si le chien est atteint de la maladie du ver du cœur. Les signes de la maladie sont rarement présents et dans le cas où ils le sont, la maladie sera déjà très avancée. Ils se manifestent par une toux, une réticence à l’exercice, une fatigue, un manque d’appétit ou une perte de poids. À long terme, les vers du cœur peuvent causer une insuffisance cardiaque, une maladie pulmonaire ou la mort.

Lorsque le test est positif, d’autres tests sont effectués pour découvrir l’étendu de l’infection.

Lorsque le test est négatif, la prévention saisonnière commence au 1er juin, une fois par mois pour 6 mois (à l’année pour les chiens qui passent l’hiver aux Etats-Unis)

Le test de dépistage est fait aux 2 ans peu importe si la prévention est donné l’année précédente ou non.

Il est maintenant facile de prévenir cette infection par de la médication administrée mensuellement durant la période estivale, et ce, avec des produits adaptés à votre budget. Votre vétérinaire saura vous conseiller adéquatement.

Abonnez-vous à notre infolettre

Courriel:
Nom:    
Prénom: